[Mini-Transat] La préparation à 70 jours du départ

/ / Préparatifs
Minitransat_j-70_julienletissier

SUR TOUS LES FRONTS

Pas beaucoup de repos au programme de cet été pour mon petit Mahi-Mahi et moi; Avec la Trans-Gascogne comme prochain objectif et le départ de La Mini-Transat qui approche à grands pas, notre programme est quelque peu chargé et comme toujours il faut pouvoir faire beaucoup de métiers différents. 
Menu varié!

 

[En juillet, cap sur l’Espagne]

La Trans-Gascogne est une classique du circuit Mini 6,50. Dernière course avant la Transat, il s’agit pour nous de l’ultime répétition, du dernier entraînement grandeur nature avant le grand départ vers les Caraïbes.
En solo ou en double, la Trans-Gascogne s’élancera le 30 juillet des Sables d’Olonne vers Avilès au Nord de l’Espagne via un contournement de Belle-Île. Pour ma part je serai en configuration Transat donc en solitaire.

Après quelques jours d’escale en Espagne, la flotte prendra la route du retour, un direct de 300 milles nautiques vers la Vendée.

 

[Derniers Calages]

Mes objectifs sur cette course sont avant-tout de valider les dernières modifications apportées à mon bateau et de valider l’ensemble des systèmes une dernière fois avant La Mini-Transat. C’est une course importante car à son retour je sortirai Mahi-Mahi de l’eau pour un dernier chantier de préparation et ensuite je n’aurai que très peu de temps pour naviguer et re-tester des choses.
J’ai aussi très envie de performer sur cette course; j’ai fais un début de saison mitigé avec des résultats pas toujours à la hauteur de mes espérances.
Pour aborder sereinement la dernière ligne droite avant la Transat je veux être dans un bon état d’esprit, je vais donc tout donner sur ces deux étapes pour me faire plaisir et jouer aux avants-postes.

 

[Un mois d’Août au sec]

A défaut de se prélasser sur la plage Mahi-Mahi passera son mois de vacances au sec, à Concarneau.
Une dernière sortie d’eau pour inspecter minutieusement la coque ainsi que la quille et les safrans de mon petit bateau. 
Démâter pour vérifier intégralement le mat et l’ensemble du gréement, les câbles, les barres de flèche, les réas, les drisses…
Puis passer en revue le réseau électrique du bateau, les batteries, les panneaux solaires, les contrôleurs de charge, le système de pilote automatique et l’ensemble de l’électronique et s’assurer que tout est clair pour parcourir près de 7500 km cet automne.

En attendant j’anticipe un maximum de choses, notamment l’avitaillement, les documents liés à la navigation, à la prise de notes lors des vacations météo que nous auront quotidiennement, mais aussi la pharmacie spécifique à la Transat et l’hébergement aux Canaries lors de l’escale.

 

[Recherche de partenaires]

Bien que nous n’ayons pas ménagé notre peine, Mahi-Mahi et moi sommes toujours en recherche active de partenaire pour traverser l’Atlantique;
Pour mutualiser les forces je souhaites créer un collectif d’entreprises et d’entrepreneurs autour de mon projet de course et proposer à ces partenaires des événements conviviaux et d’échanges entre professionnels de différents corps de métier.
Cette initiative  me prend beaucoup de temps, néanmoins j’espère pouvoir la mener à bien d’ici au départ de La Mini-Transat.

 

[P’tit coup de pouce]

Si vous souhaitez me donner de l’élan pour traverser l’Atlantique? 
Pour m’aider dans mes derniers préparatifs, rien de plus simple grâce à la cagnotte en ligne HelloAsso:

 

Propulsé par HelloAsso

Il n’y a pas de « petite contribution » et chaque don est une véritable « risée salvatrice » pour moi.
Vous pouvez également parler de mon projet autour de vous, si vous connaissez dans votre entourage un gérant d’entreprise ou une personne travaillant pour le service communication d’un groupe, n’hésitez pas à nous mettre en relation !

Encore un un immense merci à tous ceux qui ont déjà participé à mon aventure, vous êtes supers!

 

 

HAUT